Des déchets ? Quels déchets ?

Salut ! As-tu déjà entendu parler du Zéro Déchet (ou Zéro Waste en anglais) ?  Depuis que Bea Johnson a en quelques sorte révolutionné le mouvement en parvenant à réduire les déchets de sa famille de 4 personnes à un petit bocal de déchet par an, le mouvement Zéro Déchet (ZD) commence à prendre de l’ampleur.

Mais alors, qu’est-ce donc que le ZD ? Il s’agit simplement de modifier notre comportement vis-à-vis des déchets afin de les réduire au maximum… jusqu’à ne plus en produire du tout. Il est donc nécessaire d’aller vivre dans la forêt, dans une grotte perdue au fin fond des Vosges. Nan je rigole ! Il va simplement  falloir revoir toutes ses habitudes en ce qui concerne la production et la réutilisation des déchets. Et il est important d’insister sur ce premier point, car Objectif ZD, ce n’est pas seulement consommer toujours de la même façon en réutilisant ou en recyclant les nombreux déchets produits, il s’agit avant tout de revoir sa façon de consommer et donc de remettre en cause toute la logique industrielle actuellement en place en France et dans les pays Occidentaux.

Les objectifs de ce mouvement ne sont pas uniquement écologiques – même si la dimension environnementale est la plus importante – l’aspect santé est également concerné en lien avec l’aspect environnemental.

Avec en moyenne 10 tonnes de déchets produits par seconde en France, c’est plus de 345 millions de tonnes de déchets qu’il faut recycler, enfouir, re-traiter, par an ! Et cette production de déchets implique dans la plupart des cas la pollution de l’environnement et notamment de l’atmosphère lorsque les déchets sont incinérés (environ 30% des déchets en France ) et implique donc notre santé à tou-tes.

La production de déchets en France :

345 millions de tonnes par an

ou l’équivalent du Mont Blanc chaque année !

Il est donc important de réfléchir en amont de sa consommation ce qu’il va advenir des déchets et donc se tourner vers des produits réutilisables ou peu polluants. Simplement bannir le plastique en privilégiant le papier et le carton par exemple. Mais on peut faire mieux encore, utiliser le verre pour le réutiliser à l’infini, et acheter en vrac.

Grâce aux bocaux et aux bouteilles en verre, on peut facilement réduire ses déchets de manière efficace et sans se prendre la tête ! Sur Strasbourg par exemple, il existe deux épiceries ZD : Day by Day au Neudorf et Le Bocal à la Krutenau. Dans chacune de ces épiceries, vous pouvez ramener vos différents contenants pour les remplir à votre guise, car oui ! C’est là un des avantages de ces épiceries : on se sert la quantité que l’on souhaite. Plus besoin d’acheter 1kg de farine de maïs quand on n’a besoin que de 200g pour un gâteau ! Dans ces épiceries, vous trouverez de l’alimentaire bien sûr (et vous serez étonné-es de voir la diversité des choix!) mais également des produits de soin, d’entretien, de la vigne, etc.

Le Bocal

21, rue de la Krutenau
du mardi au vendredi : 10H-19H
le samedi :  10H-17H


Day By Day

90, route du Polygone
du mardi au vendredi : 9H30-13H et 15H-19H
le samedi :  8H30-13H et 15H-18H30

Et qu’en est-il des prix ? « A qualité équivalente, le vrac est moins cher » nous affirme Céline, la gérante de Day by Day. On vous invite donc à aller vous approvisionner dans ces deux épiceries ! En dehors de celles-ci, d’autres magasins proposent parfois du vrac sans être spécialisés dedans. C’est le cas de nombreux magasins bio, jetez-y un œil ! Finalement, c’est pas si difficile de s’y mettre, et c’est même économique, plus convivial et bon pour notre santé et notre environnement.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *